AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un retour aux sources spécial [Post Unique]

Aller en bas 
AuteurMessage
Anellia Chang
Admin Principale || Préfète-en-Chef - 5e Année
avatar

Féminin Nombre de messages : 4255
Localisation : Et toi, où es-tu ?
Maison : Serdaigle
Côté Coeur : Lui. [Et Temari xD]
Date d'inscription : 06/12/2005

.: More :.
Rang de Sang: Sang Pur
Popularité:
1000/1000  (1000/1000)
Implications:

MessageSujet: Un retour aux sources spécial [Post Unique]   Lun 12 Nov - 18:37

Nély Thinkin' - Il est temps. Demain soir.

Anellia Chang était allongée sur son lit, dans sa tunique asiatique de soie bleue ciel brodée d'argent. Celle qui lui servait pour ainsi dire de pyjama. Ses jambes blanches découvertes et légèrement repliées, les genoux vers l'intérieur, comme d'habitude. Aucun son ne s'élevait dans son dortoir. Toutes les autres filles dormaient paisiblement depuis un moment. Elle avait l'impression de fixer le plafond depuis des heures déjà, pensive. Au lieu de sortir ce soir, elle avait préféré le calme de l'endroit et une réfléxion en entrainant une autre, elle en était arrivée à penser à ça.
Après avoir prit cette décision, elle respira profondement et ses yeux finirent par se fermer pour laissé au marchand de sable le bon soin de passer.
La journée du lendemain se déroula comme toutes les autres journées de cours à Poudlard. Botanique, Sortilèges et Enchantements, Métamorphose... un enchainement de distribution de connaissancesqu'elle maitrisait déjà, pour la plupart. Elle ne dit rien à personne de ses projets. Cette fois, elle irait seule.
C'est pour ça qu'après les cours, elle avait disparue sans laisser de traces. Elle n'en avait pas pour très longtemps, du moins lui semblait-il. Anellia avait juste franchi les limites de l'école Poudlard, puis avait transplané pour rejoindre l'autre côté du monde...

Enveloppée dans une longue cape qui lui tenait chaud, elle arrêta sa marche devant les immenses grilles qu'elle connaissait bien. Son nom, en calligraphie, était inscrit sur une plaque ternie par le temps, fixée sur un pillier de pierre sur lequel courait des racines de lierre dont les feuilles étaient meurtries par l'hiver. Elle y jeta un coup d'oeil distrait, il faudrait qu'elle redore cette inscription... un jour. Son regard bleu de prusse, tirant sur le cobalt s'arrêta plus attentivement sur le portail métallique, intact. Elle aurait pourtant juré y avoir fait des dégats la dernière fois. Il fallait dire, qu'elle ne se souvenait plus très bien. Elle ne se rapellait même plus de quelle manière elle avait quitté cet endroit avec Temari et Evan, si toutefois ils l'avaient quitté ensemble. Ils n'en avaient jamais reparlé, par manque d'occasions comme elle essayait de s'en convaincre. Et puis, cela faisait plus d'un an maintenant.
La jeune fille posa sa main sur un barreau et les grilles s'ouvrirent d'elles-même, la laissant faire face à un chemin boueux bordés d'arbres dont les feuilles mortes jonchaient le sol en une épaisse couche marron. Dans sa mémoire pourtant, cette grande allée avait toujours été dégagée et acceuillante... des souvenirs mensongers d'une enfance altérée. Elle avança sans précipitation, chaque pas provoquant un bruissement de feuilles couvrant un peu le souffle de la brise glacée. Elle éprouvait une étrange sensation à revenir ici, elle était un peu mal à l'aise à vrai dire. Pourtant, c'était la maison où elle avait grandi en majeure partie, c'était sa maison. Elle passa à côté de l'annexe Li Shao sans même la regarder. Il ne s'était rien passé là-bas, elle aurait le temps de la visiter plus tard. Elle se rendit compte qu'elle n'y avait jamais mis les pieds. Ce serait l'occasion ou jamais. Au bout de quelques minutes d'une marche lente, la vaste demeure se découpa devant elle, baignant la jeune fille dans son ombre froide. Les portes étaient elles aussi fermées. Anellia se demandait si c'était elle qui avait vraiment prit soin de faire tout ça en partant la dernière fois. Ce serait rassurant de le savoir, elle était tellement angoissée par sa propre présence en ces lieux.
Une nouvelle fois, lorsqu'elle monta les quelques marches du perron et qu'elle posa la main sur les portes en bois massif, celles-ci s'ouvrir d'elle-même. Une forte odeur insupportable prit la préfète de Serdaigle à la gorge à tel point de qu'elle en eut la nausée et les larmes aux yeux. Elle porta son poignet recouvert de sa manche à son visage pour atténuer cette air à peine respirable alors que ses pupilles se dilataient et que ses yeux s'habituaient à la pénombre de l'intérieur. Plus loin, quelque part vers la droite du grand hall gisait la source de l'odeur de décomposition qui flottait là. Anellia fit une grimace significative. ça elle s'en souvenait comme si c'était hier. Un amas de chair pourrie attaqué par les vers et autres créatures qui disparurent quand les rayons de lumière provenant de la baguette qu'Anellia avait levée baignèrent la pièce de lumière. Une branche de famille étalée là, par terre, sans forme.

Nély - La poudre de diamant...

C'était cet ancien sortilège de magie chinoise qu'elle avait utilisé pour eux. Ne leur laissant aucune chance de survie et les réduisant à ce tas sans forme où l'on ne pouvait distinguer les deux corps à présent mélangés entre eux.
Elle avait beau se repasser mentalement la scène, les sourcils froncés, sa colère refaisait surface et elle ne ressentait aucune culpabilité. C'était à peine croyable pour quelqu'un aux penchants tellement "humanitaires" comme elle l'était. La haine ronge tout. Elle était forcée de le croire. Elle ouvrit les nombreux rideaux des nombreuses fenêtres pour y voir encore plus clair et d'un coup de baguette, fit disparaitre ce qui avait été son oncle et sa tante... presque jadis.
L'état de la maison n'était pas beau à voir. Elle semblait à l'abandon depuis des lustres, sans vie, ce qui était effectivement le cas. Il fallait absolument qu'elle ouvre les fenêtres, tout d'ailleurs, tout ce qu'elle pourrait ouvrir. Elle ne doutait même pas qu'elle aurait besoin de magie pour chasser cette odeur... surtout qu'il restait des corps inertes.
Elle ne connaissait pas grand chose ici, pourtant elle reconnaissait tout. ça lui revenait par fragments et elle commença inconsciemment à accélérer le pas pour monter le somptueux escaliers qui menait au balcon du premier étage. A mi-chemin, un corps d'homme, sur le deux. Elle reconnu l'expression de son visage, celle de ses derniers instants mais tout paraissait si effroyable puisqu'il lui manquait ses yeux probablement dévoré en premier. Elle faisait face à des orbites vides et eut à nouveau un haut de coeur quand les derniers mots de son père vinrent resonner dans sa mémoire.
"Pardon...ma fille. Acquiere la sagesse de pardonner à des fous. Jamais je n'ai voulu t'infliger tant de souffrances. Je ne voulais pas que cela ce passe ainsi...".
Il avait dit ça un peu tard, très peu de temps avant de mourir puisque la Serdaigle l'avait déjà attaqué. Elle fut piqué d'une brève confusion. Et si son père n'avait rien eu à voir là-dedans ? Elle secoua la tête. Impossible. Et quand bien même, il n'avait jamais rien fait pour la sauver. Tout ce qui l'avait distingué des autres, c'était ces quelques mots qu'Anellia n'avait pas comprit. Il n'aurait pas dû attendre. Il avait payé comme les autres.
Après disparition du corps, encore quelques pas, quelques marches à monter et la jolie brune se retrouva sur le palier du premier étage. Là, elle tomba sur Ailya... ce qu'il restait d'Ailya aurait été plus juste comme expression. Elle avait encore sa forme, à peu près, elle pouvait facilement être reconnue. Sa soeur ainée était décédée d'un Avada Kedavra. Avec les prunelles voilées, non de remords mais de quelques regrets, Anellia la fit disparaitre comme les autres précédemment, sans s'attarder. Et puis le pire restait encore à venir. La dernière n'était pas loin et à mesure qu'elle s'approcha de l'endroit, Anellia serra un peu plus sa manche contre son nez. ça lui piquait les yeux et c'était encore pire que le reste. Elle finit même par ceder à l'envie pressante de vomir [Bon appetit]. La scène qui s'étalait devant elle était insoutenable pour elle, même s'il s'agissait de la personne pour qui elle avait eut le plus d'aversion toute sa vie durant. L'état, le sang, les restes... tout. La préfète ne se souvenait plus de ce qu'il s'était passé après des échanges verbaux avec sa mère. Elle ne souvenait pas d'avoir fait ça, là. Et si c'était bien elle, elle se faisait elle-même froid dans le dos. Vite, il fallait que ça disparaisse de sa vue. C'était insupportable, comme elle l'avait été pour cette personne... sa mère. Elle se détourna vivement, essayant de chasser l'image de sa tête pour ne pas que son estomac s'en retrouve encore retourné.

Nély Thinkin' - Qu'est-ce qu'il a bien pu se passer... ?

Une grande question. Un trou noir dans son cerveau. ça la tracassait un peu, même si le résultat était celui qu'elle avait voulu un an plus tôt. Il fallait qu'elle se concentre sur autre chose maintenant, oui maintenant, pour ne plus y réfléchir. Elle devait être satisfaite et faire disparaitre toute trace de cette nuit-là.
C'est ce qu'elle s'appliqua à faire d'une façon presque maniaque ensuite. Cette maison devait redevenir habitable et normale.
ça lui prit des heures d'utilisation de magie, toutes les pièces y passèrent à commencer par ce hall où elle revint à la fin. Au milieu du rez-de-chaussé, elle se tourna vers le balcon et fixa l'étage, revoyant l'apparition de sa famille là-haut. La dernière fois qu'elle les avait vu vivants.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un retour aux sources spécial [Post Unique]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard School :: Asie :: Résidence Principale des Changs/Li Shao, Pekin - Chine.-
Sauter vers: